Maman Blonde » 👶 Bébé » Quel mode de garde choisir pour son bébé ? | juin 2024

Quel mode de garde choisir pour son bébé ?

Vous ne savez pas quel mode de garde choisir pour votre bébé ? Que vous privilégiez la socialisation, l’attention personnalisée, la flexibilité ou le coût, cet article vous guide à travers les divers types de modes de garde pour bébés.

Pour assurer la garde de votre bébé, vous avez le choix entre le mode collectif et le mode individuel. Chacun d’eux se décline sous plusieurs formes dont le fonctionnement varie à plusieurs niveaux. Cette diversité offre à chaque parent la possibilité de trouver un mode parfaitement adapté à ses besoins et à ses moyens. Zoom sur les différents types de modes de garde collectif et individuel.

Choisir un mode de garde collectif pour son bébé

La garde collective consiste à confier votre bébé à une structure spécialisée. À la manière de l’école, l’enfant est entouré de ses semblables provenant de familles diverses dans un environnement adapté.

Micro-crèche

De plus en plus plébiscitée, la micro-crèche est le juste milieu entre besoin de socialisation et cadre familial. Elle est limitée à une dizaine de bébés de 10 semaines à 3 ans. Mieux, chaque enfant reçoit une attention particulière puisqu’un professionnel s’occupe de seulement trois bébés à la fois.

Les enfants étant accueillis en âges mélangés, leurs échanges favorisent le développement de l’autonomie et de l’empathie. Si la Micro creche de votre choix n’est pas conventionnée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), vous pouvez recourir au Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG). Cette aide financière rembourse jusqu’à 85 % des frais.

Crèche parentale

Dans ce type de garde collective, plusieurs parents s’associent pour créer une structure familiale. Chaque parent garde à son tour l’ensemble des bébés avec l’aide de professionnels de la petite enfance. La crèche parentale vous convient donc seulement si vous êtes disponible pour assurer vos tours de garde.

Crèche municipale ou publique

Gérées par des collectivités territoriales, les crèches publiques accueillent jusqu’à 60 enfants de 2 mois et demi à 3 ans. Tous professionnels de l’équipe sont diplômés de rang 1.

Les tarifs de la crèche municipale sont abordables, car réglementés par la CAF. De plus, des aides financières sont adressées aux familles. Cependant, la rentrée est fixée en septembre. Pour espérer inscrire son bébé en dehors de ce mois, une place doit se libérer en cours d’année. Et encore faut-il être bien positionné sur la liste d’attente.

Crèche privée

La crèche privée a un fonctionnement semblable à celui de la crèche municipale :

  • tarifs ;
  • équipements ;
  • professionnels ;
  • aides financières.

En revanche, elle offre des plages horaires plus larges et vous pouvez obtenir une place à tout moment de l’année. Cependant, l’obtention de cette place est dépendante d’un co-financement par votre entreprise.

Halte-garderie

Si les modes précédents laissent le choix entre une garde à temps plein ou partiel, la halte-garderie est une solution 100 % ponctuelle (de quelques heures à une demi-journée par jour).

Cette structure est destinée aux enfants de 3 à 6 ans. Elle est éligible aux aides financières, mais les couches et les repas sont fournis par les parents.

Choisir un mode de garde individuel

Vous préférez que votre bébé soit gardé à domicile ou dans un environnement plus individuel ? Voici les solutions qui s’offrent à vous.

Assistante maternelle agréée

L’assistante maternelle (assmat) agréée s’occupe des bébés de 2 mois à 4 ans. Elle travaille chez vous ou dans une Maison d’Assistante Maternelle (MAM). Dans ce dernier cas, votre enfant est accueilli dans un groupe de 4 au maximum. Cette solution est éligible aux aides fiscales et de la CAF. Mais en plus de faire vous-même toutes les démarches administratives, vous devez trouver un accord quant aux congés payés de l’assmat.

Auxiliaire parental à domicile

Communément appelé nounou, l’auxiliaire parental s’occupe des enfants d’au moins 3 mois. Elle travaille à votre domicile et vous aide avec les tâches ménagères en rapport avec l’espace de vie de l’enfant.

L’auxiliaire parental n’a pas besoin de diplôme même si bon nombre d’entre eux sont diplômés. Pour en embaucher un, établissez un contrat et faites-en une déclaration à l’URSSAF. Ce mode de garde est éligible à certaines aides à l’embauche, mais demeure l’un des moins abordables.

Garde partagée

Plusieurs familles embauchent la même nounou pour l’ensemble de leurs bébés et partagent les frais. Un planning est donc établi pour savoir le domicile auquel les enfants sont gardés. Cependant, assurez-vous que vos visions respectives de l’encadrement des enfants sont mises au diapason.

Jeune au pair

Le ou la jeune au pair est une personne de 18 à 30 ans, célibataire et sans enfants. Elle s’installe dans une famille d’accueil, généralement dans le but de maîtriser une nouvelle langue ou culture. En échange du gîte et du couvert, en plus d’une rémunération, le/la jeune au pair s’occupe de votre bébé et de petites tâches ménagères.

Venant souvent de l’étranger, le/la jeune au pair a beaucoup à apprendre à votre enfant sur sa propre culture et sa langue. Un contrat est nécessaire pour l’embaucher.

5/5 - (1 vote)

Auteur de l'article - Rachel MB

Vous voulez en savoir un peu plus sur moi ? Pour faire une présentation simple, dans la vie j'ai 2 passions. Premièrement, il s'agit de mes enfants que j'aime de tous mon coeurs. Deuxièmement, depuis ma tendre enfance, écrire est véritable une vocation pour moi. Alors, quoi de plus normale que d'ouvrir un blog dédié à la famille ?!

0 Partages
Enregistrer