Maman Blonde » 👶 Bébé » D’où vient l’expression le choix du roi ? Est-elle toujours d’actualité ? | octobre 2022

D’où vient l’expression le choix du roi ? Est-elle toujours d’actualité ?

Le choix du roi. En voilà une expression qui fait encore débat de nos jours. En effet, d’où vient l’expression qui fait écho au sexe des enfants et est-elle toujours d’actualité ? Découvrez dans cet article mon résumé de la chose en toute simplicité.

Dans le langage courant, nous faisons souvent usage des expressions pour exprimer subtilement une idée ou pour faire passer un message. C’est le cas de l’expression ‘’choix du roi’’. Elle est utilisée dans le cadre familial lorsqu’une fille vient au monde après un garçon. Certains parents ou personnes ont déjà certainement entendu cette expression sans vraiment la comprendre ou même connaître son origine.

Aussi, l’utilise-t-on encore aujourd’hui ? Cette page vous fait toute la lumière sur la fameuse expression ‘’choix du roi’’.

Choix du roi : que signifie cette expression ?

Quand un couple donne naissance à un garçon en premier, puis une fille en deuxième position, on utilise le terme choix du roi. Cela permet d’exprimer l’alternance supposée parfaite du sexe des enfants. À l’inverse, on utilise le terme ‘’choix de la reine’’ quand le couple donne d’abord naissance à une fille, puis à un garçon.

Une expression aux origines historiques

Pour connaître l’origine de l’expression choix du roi, il faut remonter le temps et marquer une pause au Moyen Âge. Anciennement appelé souhait du roi, cette expression a vu le jour en France à l’ère des souverains. Au cours de cette période de l’histoire de l’État français, la couronne était exclusivement réservée aux monarques de sexe masculin. Les femmes ne pouvaient donc pas accéder au trône et diriger un royaume. Ainsi, chaque couple royal était censé donner naissance en première position à un garçon. Après quoi, une fille pouvait venir compléter la lignée royale.

Cette préférence de l’ordre de naissance avait une raison bien fondée. La famille royale pour assurer la pérennité de la couronne en son sein devrait vite avoir un héritier. Et la meilleure manière de réaliser ce souhait est de mettre un enfant mâle au monde le plus tôt possible donc en première position. C’était le souhait du roi.

Par ailleurs, l’envie d’avoir une fille en deuxième position s’explique par le fait que la famille royale nourrissait le désir d’accroître ses richesses. La cadette est donc élevée et éduquée pour épouser un richissime ou puissant homme afin d’unir leurs deux familles par les liens du mariage. La famille royale devenait ainsi plus forte et pouvait compter sur l’influence et le pouvoir de son gendre en cas de besoin.

Entre autres, notons que les familles royales ne désiraient pas avoir uniquement des enfants de même sexe. C’est-à-dire qu’elles ne voulaient pas avoir que des garçons ou que des filles. Avoir deux enfants, un garçon puis une fille était l’idéal. En effet, en ayant que des garçons le roi devrait partager ses biens et ses terres en guise d’héritage à tous ses princes. Chose qui affaiblirait sa puissance et son influence. D’un autre côté, avoir uniquement des filles signifiait que le couple royal n’a pas d’héritier.

Tout est parfait quand on a le choix du roi

De nombreuses personnes estiment que pour avoir la famille parfaite, les couples doivent donner naissance aux deux sexes (garçon-fille). Selon ces dernières, cela doit se faire de façon particulière, avoir un garçon en premier, puis une fille. L’ordre inverse des naissances (fille-garçon) n’est pas réfuté. Le plus important est d’avoir les deux sexes dans la famille pour être selon l’opinion générale, la famille idéale. L’usage de l’expression ‘’choix du roi’’ a au fil du temps imprimé dans les mentalités qu’une famille normale devrait être composée :

  • du père,
  • de la mère,
  • du grand frère,
  • de la petite sœur…

Cette conformation classique du cocon familial évoque une famille idéale dans laquelle, le frère aîné protège sa sœur fragile. Ce qui serait de nature à créer une parfaite harmonie dans la famille. Par ailleurs, le terme ‘’choix du roi’’ implique directement que toute famille composée d’enfants du même sexe ne peut véritablement pas être heureuse. Cela, en raison du supposé manque d’équilibre généré par l’unicité du sexe des enfants.

De façon pratique, est-il indispensable qu’une famille ait des enfants de sexe masculin et féminin pour être heureuse ? Les familles ayant que des enfants de même sexe, ne sont-elles pas épanouies ? Il est bien évident que le sexe des enfants n’influence pas du tout le bonheur qui doit régner au sein d’une famille. Les couples ayant des filles et garçons ne sont pas forcément plus heureux que ceux qui n’ont que des filles ou que des garçons. De plus, le choix du sexe est totalement indépendant des parents.

Certaines astuces issues du monde de la science sembleraient augmenter les chances d’avoir un enfant d’un sexe spécifique. Pourtant, aucun parent ne peut actuellement prédire avec certitude le sexe de son enfant avant la conception. Cela implique que tous les couples ont 50 % de chance d’avoir un garçon et 50 % de chance d’avoir une fille à chaque grossesse. Le facteur le plus important pour le bonheur familial est la présence de l’amour et de l’harmonie au sein de la famille. Le sexe des enfants n’est donc pas si important que ça pour assurer la joie dans le cocon familial.

L’expression ‘’choix du roi’’ a survécu au facteur temps et continue de vivre aujourd’hui

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ‘’le choix du roi’’ a assuré sa succession jusqu’à notre époque. Même si elle n’est plus aussi populaire, il n’en demeure pas moins que cette expression est toujours active dans le langage familier. En effet, il est très courant de voir certaines personnes qui nourrissent une grande curiosité dans le but de connaître le sexe du deuxième enfant de leurs proches.

Ainsi, lorsqu’un couple qui avait initialement un garçon, obtient une fille, leurs parents/amis disent : « vous avez eu droit au choix du roi ». Quand c’est la situation inverse, c’est plutôt : « vous avez eu droit au choix de la reine ou c’est le choix de la reine ». Certaines personnes (parents) tolèrent cette expression. D’autres par contre l’ont en horreur. Le fameux ‘’choix du roi’’ n’est pas accepté de tous les parents. C’est la preuve que cette expression est toujours d’actualité au XXIe siècle.

Au fait, les couples qui ont des enfants de même sexe sont parfois incités à rechercher le sexe opposé en faisant un autre enfant. Il arrive que certaines personnes de leur entourage manifestent une déception vis-à-vis du fait que leur famille soit uniquement composée d’enfants de même sexe. Ce qui est encore plus étonnant, certains parents sont eux-mêmes déçus de leur famille, simplement parce qu’ils ont eu que des enfants de même sexe.

Connaître le sexe de son futur bébé : un impératif aujourd’hui pour les parents

En général, lorsqu’un couple attend un enfant, il est impatient de connaître son sexe. Ce désir ardent de savoir si l’enfant est une fille ou un garçon (surtout pour le premier enfant) prouve que le genre occupe une place importante au niveau des parents. Il est évident que la connaissance du sexe de l’enfant permet de mieux apprêter la venue du bébé. Toutefois, ceux qui cherchent à connaître le sexe de leurs enfants ne le font pas uniquement pour préparer leur arrivée

La contribution de la médecine et astuces pour choisir le sexe de son enfant

Le genre occupe une place de choix dans les esprits des uns et des autres. Certaines femmes, dans le but de donner naissance à un enfant de sexe masculin ou féminin, font des régimes spécifiques. Certains couples programment leurs rapports sexuels à des périodes bien définies afin d’avoir soit un garçon ou une fille.

Au final, l’expression ‘’choix du roi’’ a fortement impacté les sociétés depuis son apparition. Née au Moyen Âge en France, cette expression est toujours un peu d’actualité.

5/5 - (6 votes)

Auteur de l'article - Rachel MB

Vous voulez en savoir un peu plus sur moi ? Pour faire une présentation simple, dans la vie j'ai 2 passions. Premièrement, il s'agit de mes enfants que j'aime de tous mon coeurs. Deuxièmement, depuis ma tendre enfance, écrire est véritable une vocation pour moi. Alors, quoi de plus normale que d'ouvrir un blog dédié à la famille ?!

0 Partages
Enregistrer